droit de l'homme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

02062008

Message 

droit de l'homme ?





accueil >> actualités : amériques >> 2 juin 2008
DROITS DE L'HOMME • Les navires-prisons secrets des Etats-Unis
Une ONG britannique accuse Washington de détenir dans des "prisons flottantes" des suspects arrêtés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Le Royaume-Uni est également impliqué pour avoir permis le stationnement de ces navires dans ses eaux territoriales.

L'existence des navires-prisons avait déjà été révélée par diverses sources, allant des déclarations de militaires américains au Conseil de l'Europe, en passant par les commissions parlementaires et les témoignages d'anciens prisonniers. Le président Bush avait annoncé en 2006 la fin de cette pratique. Or, selon le rapport de l'organisation de défense des droits de l'homme Reprieve [ONG britannique qui offre une représentation légale aux prisonniers dont les droits sont ignorés. Les avocats de Reprieve sont particulièrement actifs aux Etats-Unis], depuis la fin 2006, plus de 200 prisonniers auraient été transférés vers des pays peu regardants en matière de droits de l'homme.

Les Etats-Unis auraient utilisé 17 navires comme "prisons flottantes" depuis 2001, affirme Reprieve. Les prisonniers seraient interrogés à bord, avant d'être conduits dans d'autres lieux de détention, généralement secrets, affirme l'organisation.

L'"USS Bataan" et l'"USS Peleliu" auraient servi de prisons navales et quinze autres bateaux sont soupçonnés d'avoir opéré au large du territoire britannique de Diego Garcia, dans l'océan Indien, qui sert de base militaire aux armées britanniques et américaines.

Reprieve s'interroge notamment sur les activités de l'"USS Ashland", début 2007, au large de la Somalie. Le navire aurait mené des opérations de sécurité maritime destinées à capturer des terroristes d'Al-Qaida. A cette époque, les forces somaliennes, kenyanes et éthiopiennes avaient procédé à de nombreuses arrestations, dans le cadre d'une opération systématique comprenant des interrogatoires réguliers par des individus dont on pense qu'ils appartenaient au FBI et à la CIA. Ainsi, pas moins d'une centaine de personnes auraient "disparu" dans des prisons, notamment au Kenya, en Somalie, en Ethiopie, à Djibouti et dans la baie de Guantanamo.
avatar
yousef
Admin

Nombre de messages : 1447
Age : 59
Localisation : calais
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

droit de l'homme ? :: Commentaires

avatar

Message le Lun 2 Juin - 21:43 par Invité

l'utilisation des navires ou prisons flottantes permettaient aux autorités américaines de brouiller les pistes sur le nombre et l'identité des detenus entre leurs mains,et l'existence de ses navires avait deja étè révelé par diverses sources allant des declarations des militaires devant le conseil d'europe ,en passant par les témoignages d'anciens prisonniers.
le president Bush avait annonc" en 2006 la fin de cette pratique or selon le rapport de l'ONG depuis 2006 plus de 200prisonniers auraient étè transférées vers des pays peu regardant en matiére de droits de l'homme,en outre de nombreux prisonniers ont étè"exceptionnellement transférés à des alliés des USAet auraient étè torturés dans des prisons secretes ,et plusieurs pays ont étè cité comme la jordanie,le maroc et l'egypte.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum